L'actualité du vin

Le Beaujolais Nouveau, on aime ou on aime pas

Divers
14 novembre, 2012
 
Le Beaujolais Nouveau est devenu un évènement mondial, une institution qui perdure et au-delà des frontières. 
S'il compte de nombreux adeptes, il connaît aussi des réfractaires. La sensation d'un gros coup marketing, l'engouement mondial (et surtout asiatique) ne lui sert pas. Et une mauvaise réputation qui lui colle à la peau : "piquette", "mauvais goût", "quelque chose à boire au comptoir", "un gros coup commercial" … Bref, nombreux sont les français à ne pas s'y intéresser ou du moins pas dans le bon sens. De l'autre côté il y a les adeptes, nombreux aussi, et également victimes du même acharnement que ce vin. 
Ces partisans sont déçus de cette réputation et la généralisation faite aux Beaujolais Nouveaux. Oui il y a du mauvais, comme du très bon. Et c'est dans ce sens que certains vignerons choisissent d'y ajouter moins de levures voire pas du tout, dans le but de préserver le goût et la nature du vin. Ce sont sur ces points qu'insistent les amoureux du Beaujolais Nouveau.
Mais on oublie souvent que dans cette appellation, on produit également … des vins de garde ! Ils héritent malheureusement de la mauvaise réputation de certains vins primeurs. Ils sont ainsi souvent nommés d'une autre appellation ...
Attardez-vous également sur les rosés et les vins blancs. Oui, oui, le Beaujolais ce n'est pas que du vin rouge !
Ce qui caractérise le Beaujolais Nouveau ? La puissance du fruit et de la fraîcheur. Les jurys du Trophée Lyon Beaujolais Nouveau se sont même penchés dessus : "une délicate odeur de pêche de vigne". De quoi avoir une idée de ce qu'il va donner demain (à minuit) …
Alors pour ceux qui vont fêter l'évènement, soyez vigilent, ouvrez l'œil et choisissez bien votre bouteille ;)
 
Voir l'article précédent : L'AOC Beaujolais Nouveau, son cépage favori, c'est le Gamay !

 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.