L'actualité du vin

Rencontre avec les cépages de Savoie

Divers
03 janvier, 2013

Vous êtes curieux d'en apprendre plus sur les vins savoyards ? Il est important d'aller jeter un coup d'œil sur les cépages de cette région. Les variétés de cépages associées au terroir et au savoir-faire des vignerons, permettent de créer des vins uniques à chaque région et à chaque domaine. 
En Savoie, et pour les vins blancs, on utilise la jacquère, l'altesse, la roussane, le chasselas, le gringet, le chardonnay et le velteliner. Pour les vins rouges il y a la mondeuse, le gamay, le persan et le pinot. C'est bien beau tout ça mais nous ne sommes pas tous des experts. Alors qu'est-ce qu'ils ont de particulier ces cépages ? 
Savoie

Tout d'abord, la jacquère ! La jacquère est le cépage le plus répandu en Savoie, avec une occupation de 50% du vignoble, elle apporte fraicheur et des notes minérales. L'altesse (10% du vignoble) permet d'élaborer des vins complexes et fruités pouvant se conserver plusieurs années. Le chasselas (5% du vignoble) apporte des arômes particuliers tels le pain grillé, les fruits secs et aussi le beurre frais. Enfin, la roussane (4% du vignoble) qui permet de produire le spécifique Chignin-Bergeron.
Voilà pour ce qui est des principaux cépages blancs, voyons maintenant ce que l'on peut dire sur les principaux cépages rouges.
La mondeuse apporte épices et tannins et permet une longue conservation des vins, ce cépage occupe 12% du vignoble. Ensuite, le gamay (15% du vignoble) permet des vins parfumés que l'on peut déguster jeunes. Enfin, le persan produit des vins charpentés et de garde …
A présent nous sommes prêts à partir à la rencontre des domaines qui tiennent à cœur à VE2F, mais ça, ce sera pour demain …

Voir l'article précédent

 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.