L'actualité du vin

Sondage : consommateur et vin Bio

Événements
19 février, 2013

Les années 2000 ont vu naitre l'engouement pour les produits Bio : yaourts Bio, céréales Bio ou encore lessives Bio. Des centaines de milliers de produits aux couleurs "naturelles" (vert, bleu, blanc) ont alors envahit les rayons de nos supermarchés. Oui, mais après cette effervescence et l'abus de certaines marques (qui estampillaient "Bio" tous leurs produits sans qu'ils le soient …), que pense le consommateur de ces biens ? Est-il plus méfiant ?
 
Le 6 février dernier, nous diffusions un questionnaire destiné à répondre à une question simple : que pense le consommateur des vins issus de l'agriculture biologique ?
 
Un échantillon de 70 personnes nous a permis de faire une première analyse des résultats obtenus. Toutes les personnes ayant répondu à l'enquête sont des consommateurs de vin.
Alors, que pensent-ils ?
 
  Près de 30% des interrogés qui déclarent à première vue que le vin Bio est un gage de qualité ou qu'il inspire confiance, pensent tout de même qu'il s'agit soit d'un coup marketing soit d'une arnaque. Les consommateurs de vins sont conscients de ce qu'implique le label Bio et les critères de qualité, mais demeurent méfiant quant à leur utilisation réelle.

  70% des sondés affirment se laisser tenter par l'achat d'un vin issu de l'agriculture biologique lors de leurs emplettes. Mais le lieu de cet achat tient un rôle primordial. Internet, les grandes ou moyennes surfaces, ou même les marchés locaux ne sont guère attractifs ! En revanche, la palme du lieu de vente revient à la cave du domaine (logique tout de même, pour 36% de ces sondés), vient ensuite le caviste (28%) et le site internet du domaine viticole (17%). Ces lieux inspirent-ils plus confiance que les précédents ou est-ce une question de conseil et d'écoute du consommateur ?
 
 
  Même si le label AB exprime un respect de l'environnement et une philosophie de travail (pour 45% des interrogés), il n'est pas pour autant synonyme de qualité. Un vin Bio reste un vin avant tout et n'est pas forcément meilleur que les autres vins non labellisés, pour 63% de notre échantillon. Et notre panel en sait quelque chose puisqu'ils sont 91% à en avoir déjà dégusté !
 

Notre échantillon se compose d'une majorité d'hommes, entre 26 et 50 ans qui consomment régulièrement du vin, soit toutes les semaines voire une fois par mois. Ce sont des passionnés du nectar qui savent le déguster.
 
En définitive, nous pouvons dire que le consommateur de vin est conscient de ce que veut dire AB, de ce qu'il implique pour le vigneron et pour sa conception. Mais le label n'influe en rien sur la qualité du produit, bien qu'une grande majorité des sondés se laisse tenter par l'achat d'un vin Bio. 

 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.