L'actualité du vin

Vignerons : signalez la présence d'œuf et de lait dans vos vins !

Événements
07 mars, 2013

L'été dernier, la commission européenne a modifié des modalités concernant l'étiquetage de certains produits viticoles. L'OIV (Organisation Internationale du Vin et de la Vigne) rapporte que ce règlement rend obligatoire l'apparition de substances potentiellement allergéniques pour le consommateur. En clair, chaque vigneron devra spécifier sur ses bouteilles la présence d'œufs ou de lait dans ses vins. 

Ces produits apparaissent sous forme de résidus de protéines comme l'ovalbumine (œuf), la caséine et le lysozyme (lait). Ces colles protéiques sont utilisées lors d'un processus appelé "collage", qui vise à clarifier le vin. 

La présence de produits allergènes devra être explicitement lisible sur les étiquettes des bouteilles à compter du millésime 2012 ! Certains vignerons ont d'ores et déjà commencé à se passer de ces protéines pour trouver d'autres alternatives, d'autres ont commencé à modifier leurs étiquettes pour s'y préparer… 

En plus des mentions "produit de l'œuf", "œuf", "protéine du lait", "lait", les vignerons qui souhaitent informer au mieux le consommateur pourront apposer des pictogrammes représentatifs sur leurs étiquettes : 
 
Pictogrammes présence oeuf ou/et lait

Parmi les vignerons qui ont fait le choix de modifier leurs pratiques de collage, nombreux sont ceux à s'être tourné vers les protéines végétales ou minérales (bentonite). Egalement, la règlementation européenne n'interdit pas l'utilisation de collagène de poisson ou de protéines de blé. 

Alors, le vin français va-t-il finir par devenir végétalien ?
 
 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.