L'actualité du vin

L'art de déguster le vin

Divers
08 avril, 2013

Déguster un vin ce n'est pas seulement le goûter. Avant même de porter le verre à ses lèvres, il y a plusieurs étapes à respecter afin d'en savourer chaque instant.
 
Dégustation vin

Tout d'abord, il y a l'aspect visuel. Un beau verre propre va vous permettre d'apprécier toutes les qualités visuelles de votre vin : la limpidité, l'intensité, la couleur en générale … C'est cet ensemble que l'on appelle la robe. Première étape, inspectez la couleur. Elle va vous permettre d'en apprendre davantage sur l'évolution du vin et sa maturité.
Seconde étape, l'agitation du verre ! C'est par ce processus que vous allez pouvoir observer la teneur en alcool du vin. Et pour cela, il suffit d'observer ce que l'on appelle les larmes, cuisses ou jambes le long de la paroi du verre. Eh oui, on a tous le souvenir d'avoir une fois entendu cette phrase "il a de belle jambes". Plus elles seront "visqueuses" plus le degré alcoolique sera élevé.

Ensuite, passez à l'étape olfactive. L'odorat va vous permettre d'en apprendre beaucoup. Pour cela, vérifier que votre vin soit servi à la bonne température. Première étape, sentez votre verre de vin au repos. C'est ce que l'on appelle le premier nez du vin. Seconde étape, faites tournoyer délicatement votre vin dans le verre. Là également, sentez les arômes. C'est le deuxième nez du vin. Vous verrez qu'il y a une nette différence entre les deux étapes. L'agitation va permettre d'aérer le vin pour en dégager son caractère, sa dominante aromatique ainsi que tous les arômes caractéristiques de son terroir et de ses cépages. C'est là que vous prenez conscience de la richesse de votre vin. Et pour l'exprimer au mieux, sachez qu'il y a un vocabulaire bien précis à adopter. On parlera d'un arôme floral, ou bien épicé, boisé, fruité, animal, etc. …

Enfin, goûtez votre vin. Une fois le vin en bouche, il est important de le réchauffer et d'aspirer de petites bouffées d'air pour en libérer tous les arômes. Est-il moelleux ? Gras ? Equilibré ? A-t-il du corps ? Ensuite, jugez de sa longueur en bouche, c'est-à-dire de la persistance aromatique. 
Modification : la langue se compose de ce que l'on appelle des bourgeons gustatifs reliés aux nerfs sensitifs. Ainsi, c'est toute la langue qui perçoit les goûts et notamment ce que l'on nomme "goûts primaires" (sucré, salé, amer et acide) et non quelques parties. 

Ce n'est qu'une fois ces étapes réalisées que vous pourrez évaluer de manière globale votre vin.

A présent vous êtes prêts à analyser le prochain verre de vin que vous dégusterez. Ne vous précipitez pas, prenez le temps de faire connaissance avec ses arômes, sa couleur, regardez-le et enfin dégustez-le. Faites parler vos sens et bien sûr jugez en fonction de vos propres goûts.

Et pour vous aider au mieux avec ces différentes étapes, nous vous avons trouvé une vidéo de dégustation un peu particulière … On se détend, et bon visionnage !

 
 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.