L'actualité du vin

Réalisez votre propre vinaigre

Divers
10 avril, 2013

Il vous reste des fonds de bouteilles de vin ? Ou bien, avez-vous récemment ouvert une bouteille que vous n'appréciez pas du tout ? Ne jetez rien, à la place, faites votre propre vinaigre maison !

Voilà une excellente façon d'utiliser des bouteilles de vin qui auront surement fini au fond de votre évier. Et puis réaliser son propre vinaigre, cela a quelque chose de gratifiant …

Tout d'abord, sachez que le vinaigre s'obtient  par fermentation. Au contact de l'air, l'alcool se transforme en acide acétique grâce à une bactérie appelée acétobacter. Mais l'élément principal pour faire du vinaigre est ce que l'on appelle la "mère du vinaigre".
 
Mère du vinaigre
Mère du vinaigre

Pour réaliser votre vinaigre dans les meilleures conditions, munissez-vous d'un vinaigrier (pot en céramique ou en grès) ou bien d'un tonnelet en bois. Laissez votre vinaigrier dans un endroit où il ne bougera pas et à une température ambiante comprise entre 20° et 25°. Versez-y deux bouteilles de vin et une bouteille d'un bon vinaigre. Au bout de plusieurs jours, des bactéries vont se former à la surface, comme un voile.  C'est là que se forme la mère du vinaigre. Il faudra alors juste patienter deux mois pour récolter votre vinaigre maison.
 
vinaigre

De temps en temps, aérez votre vinaigre en enlevant le bouchon. Vous pouvez vous servir en vinaigre mais sans trop en abuser. Prélevez-en au maximum un litre tous les 15 jours mais pensez à remplacer le volume prélevé par du vin. Ainsi, vous aurez toujours du vinaigre à disposition !

Le processus peut sembler long mais après avoir obtenue la mère, vous n'avez plus qu'à alimenter votre vinaigrier par vos restes de bouteilles. Attention toutefois à ne pas y verser du vin bouchonné, car comme on dit : du bon vin fait du bon vinaigre !

​Article rédigé par Morgane B.
​​

 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.