L'actualité du vin

Etre néo-vigneron

Divers
23 avril, 2013

Etre vigneron(nne) fût longtemps une histoire de famille. Désormais, parmi les nouveaux venus, on découvre des gens de tous les horizons.
Le métier de vigneron(nne) attire et passionne les foules. Une bouffée d'air frais vient ainsi alimenter la profession mais surtout la diversifier. Ces nouveaux-venus s'appellent les néo-vignerons : des hommes et des femmes passionnés par le vin, amoureux de la vigne … Et s'ils en viennent à ce métier c'est par une volonté de changer de voie. 

Ces individus ont eu une vie professionnelle avant d'en venir à la vigne : chef d'entreprise, ouvrier, commercial, restaurateur, avocat … La vie a fait qu'ils rencontrent un jour la vigne, animés par l'envie de changer de vie afin d'être plus proche de la nature, de leur famille, de leur passion …
 
Vignoble

Certains sont totalement inconnus au métier de vigneron. Ni leurs parents ou grands-parents n'exerçaient ce métier. Ce fut un hasard de la vie, un défi et un challenge pour ces néo-vignerons. La grande majorité de ces nouveaux-venus ont suivi une formation afin d'en apprendre un minimum sur le métier, un diplôme permet aussi d'obtenir des droits de plantation. Et puis être vigneron, cela s'apprend surtout sur le terrain. Tels des aventuriers ils vont ainsi découvrir leurs sols et leurs vignes au cours des années.

D'autres néo-vignerons ont certains membres de leur famille qui exercent ou ont exercé le métier de vigneron. Partis pour faire un métier souvent plus "urbain", ils sont animés par l'envie de revenir aux sources, de reprendre un domaine familial dont personne ne veut/peut s'occuper, de changer de vie. Souvent, cette envie est poussée par une terre qui se libère. C'est l'occasion rêvée. Ces néo-vignerons auront souvent la chance de bénéficier de conseils et d'appuis précieux.

Un autre profil de néo-vigneron se distingue. Il s'agit là encore de personnes ayant l'envie de changer de vie et de passer à autre chose, aimant le vin, le déguster. Mais désormais, ils ont la volonté de le faire et surtout les appuis financier pour. Chef d'entreprise, médecin, avocat … Ces néo-vignerons un peu particuliers démarrent dans le métier avec un bagage financier non négligeable, leur apportant une sécurité supplémentaire : équipements de pointe, conseils d'œnologue ou de sommelier …

Mais tous ont un point commun : la passion du vin. Une passion si grande qu'ils ont choisi, avec plus ou moins de risque, de changer de métier; certains acceptent le challenge tôt, d'autres attendent la retraite. Une passion qui les mène aux vignes, à la fabrication du vin directement. Mais avant cela, il s'agit de trouver ce fameux lieu, le domaine qui va changer leur vie. Très souvent, il est question de coup de cœur ! Un coup de foudre pour une bâtisse, une vue, une parcelle ou bien un terroir …

Pour vous faire une idée du travail accomplit, voici quelques exemples de Domaines repris ou créés par des néo-vignerons : 

- Domaine Philippe Delesvaux (Loire)
- Domaine de la Biscarelle (Rhône)
- Domaine La Tour des Vidaux (Provence)
- Domaine Belambrée (Provence)
- Domaine Saint Jean (Provence)
- Mas Coris (Languedoc)
- Domaine Grand Guilhem (Languedoc)
- Domaine du Viala (Languedoc)

​Article rédigé par Morgane B.
​​

 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.