L'actualité du vin

Bilan des vendanges 2014

Divers
07 novembre, 2014
Nous avons évoqué dans une actualité précédente que d’après les prévisions 2014, la France devrait retrouver son statut de premier producteur mondial de vin avec un chiffre annoncé de 46millions d’hectolitres produits. 
Après des précédentes années catastrophiques, ce retour à la normal est du, notamment à la baisse de la production de l’Italie et de l’Espagne, mais également à l’été indien dont nous avons bénéficié depuis le 25 Août dernier. 
Petit bilan des faits et des conséquences sur les différentes régions et domaines en France.


                 

Il est important de rappeler que les années 2011, 2012 et 2013 ont été des années noires concernant le vin et sa récolte. C’est d’ailleurs pour cette raison que nous enregistrions ces dernières années de très mauvais chiffres en termes de production. Les producteurs résument d’ailleurs la situation en expliquant que le total des récoltes des trois derniers millésimes équivaut seulement à deux récoltes au lieu de trois.  

Cette année, le mois d’Août 2014 a été le mois le plus pluvieux depuis 1959 et a fait suite à un mois de Juillet plutôt maussade également. Cependant, l’été Indien qui nous a été offert jusqu'à ce début novembre ont permis de compenser avec ces mauvaises conditions météorologiques et ainsi avoir un effet positif sur les vignes. 
Les vendanges 2014 ont donc été plus tardives qu’à la normale et ont parfois duré jusqu'à fin octobre-début novembre. Ainsi début novembre, les raisins sont tous rentrés à l’exception du tardif Cabernet Sauvignon du Médoc et des Graves et du liquoreux qui nécessitent d’être vendangés plus tardivement. 

Un des autres effets positifs de ce retour du beau temps est d’avoir permis une meilleure maturation des peaux. En effet, lors de cette maturation, les grappes grossissent, le sucre augmente et l’acidité diminue. En somme, les arômes des différents cépages se développent et permettent au vin d’être plus aromatique et harmonieux.  
Ceci est donc définitivement une bonne nouvelle pour nos papilles et pour notre production nationale !


Les différences climatiques marquées notamment par les inondations ou les épisodes grêleux entrainent cependant des contrastes régionaux au niveau de la production viticole. 
 
  • Bordeaux : environ 5,5Mhl en AOC
  • Beaujolais : 800.000 hl
  • Bourgogne et Côtes du Rhône : 1,5Mhl
  • Jura : 70.000 hl
  • Languedoc Roussillon : 11Mhl (Baisse de 10%)

De grandes disparités ressortent donc de ces quelques chiffres et font ressortir le fait que les vignobles n’ont malheureusement pas tous bénéficié d’une hausse de production ou de meilleures vendanges. Mais le retour du beau temps et la baisse de production de pays « concurrents » nous auront au moins permis de retrouver notre statut de leader en termes de production mondiale !
 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.