L'actualité du vin

Les métiers du vin

Divers
12 mars, 2015


Les chiffres récents indiquent que plus de 250.000 emplois sont actuellement consacrés aux métiers du vin. Ils sont dû au fait que 1.4% du territoire national est occupé par la vigne et que le vin français s’exporte de plus en plus. Pour entretenir cette activité et ce savoir faire, un grand nombre de métiers existent et le secteur recrute de plus en plus. Petit bilan des différents métiers et des formations s’y rapportant.

 




 

Des métiers et des formations techniques

Pour travailler directement sur la vigne afin de l’entretenir, la vendanger, suivre la vinification et optimiser chaque parcelle  ce sont les métiers de viticulteurs, d’ouvrier agricole, de maitre de chai ou de chef de culture qui existent.

Le plus souvent pour ce type de savoir faire, ce sont des formations types bac pro qui sont requises. Vous aurez le choix entre par exemple le Bac Pro Conduite et Gestion de l’exploitation agricole ou encore le BTSA Viticulture-œnologie mais également le CAPA Vigne et vin ou le BPA option travaux de la vigne et du vin. Ce type d’étude peut être entamé directement après la 3ème ou après le bac.
 

Après la production, place à la dégustation !

Ces métiers sont techniques mais il existe également des formations pour devenir œnologues ou sommelier.

Le premier métier consiste gouter le vin afin d’en améliorer sa qualité. Il doit pour cela conseiller les producteurs dans le choix des cépages et la plantation des vignes. Il pourra être exercé après avoir obtenu son diplôme national d’œnologue. Elle dure deux ans et peut entamée après une licence dans le domaine scientifique.

Le vin étant de plus en plus convoité par le grand public, de nombreuses formations très courtes durées (d’avantage décrites comme des stages) sont proposées au grand public afin de vous apprendre à déguster et à choisir le vin.


Le métier de sommelier consiste quant à lui à conseiller le vin aux clients dans de grands restaurants. Le sommelier doit détenir une grande connaissance du vin afin de conseiller au mieux la clientèle mais sera également amené à gérer la cave de la commande, aux choix des bouteilles jusqu’à la conservation. Ce métier peut être occupé par des personnes ayant obtenu un brevet professionnel de sommelier et une mention complémentaire sommellerie après avoir réalisées ses études dans le domaine de l’hôtellerie et de la restauration.
 

 

Des métiers pour faire découvrir notre patrimoine et notre savoir faire

Enfin tous les métiers ayant trait à l’oenotourisme sont également trés recherchés. La France ayant une certaine image concernant le vin, de nombreux pays et touristes nous envient notre savoir faire.
Pour cette raison, tous ce qui concerne la promotion et la mise en valeur d’un domaine ou du vin en général est très apprécié et recherchés.



Ces métiers concernent dans un premier temps les passionnés de vin capables de parler plusieurs langues. Cette caractéristique devra souvent être complétée par une formation telles qu’une licence pro oenotourisme, (licence pro oenotourisme et projet culturel ou commerce spécialité des vins et oenotourisme) ou un diplôme universitaire vin, culture et oenotourisme.



Il existe bien entendu un nombre incalculable d’autres métiers allant de l’aspect production à ceux concernant d’avantage la dégustation, mais nous avons tenté de parler des plus courants dans chaque domaine.

De plus, dans une moyenne ou grande production un grand nombre de métiers sont générés et nécessaire pour développer la production et le domaine.



Le site www.isvin.fr propose d’ailleurs un graphique très précis regroupant les différents postes occupés selon s’il s’agit de l’aspect production, commercialisation ou direction.


 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.