L'actualité du vin

Le rosé a le vent en poupe avec une hausse de sa consommation mondiale

Divers
10 avril, 2015

Comme nous l’avions évoqué précédemment, mais il est toujours bon de le rappeler et surtout de l’entendre, la consommation générale de vin devrait connaitre une perpétuelle hausse pendant les 5 ans à venir. Une étude de IWSR révèle que la progression devrait être de 3.5% et atteindre les 32.78 milliards de bouteilles.
Cette première constatation générale amène ensuite le fait que la consommation de rosé n’a cessé de grimper depuis 20 ans. Nous avons donc eu envie de nous pencher sur cette information afin de connaitre les chiffres, les effets et les facteurs responsables de cette consommation.


  
         

 


Le vin rosé : on en est ou ?

La couleur de vin la plus consommée dans le monde est sans équivoque le rouge avec une consommation mondiale de 54.8%. Cependant le vin rosé semble vouloir rester dans la course puisqu’il ne cesse de grimper depuis 20 ans. Sa consommation française est a été triplé au cours de ces 20 dernières années.

Ainsi le rosé en quelques chiffres récents c’est :
  • +12% pour l’exportation
  • +40% de vente en 2013 sur le marché américain (marché le plus rémunérateur pour les vins et spiritueux)
  • 1 bouteille consommée sur 3 est une bouteille de rosé

Actuellement ce sont la sont la France, le Royaume Uni et les Etats Unis qui sont les plus grands consommateurs de vins rosés.


 

Constats suite à la hausse de la consommation de rosé

Parmi les effets que cette donnée a entrainés, la hausse du prix de la bouteille de rosé arrive en tête.

Ainsi ces dernières années les études révèlent une hausse de 17% en 2012 et de 18% en 2013. Heureusement les chiffres ont finit par se calmer puisque la hausse n’a été que de 2% en 2014.
Aujourd’hui le prix moyen d’une bouteille de rosé est de 10€ sur internet et de 12€ chez les cavistes.


 

Pourquoi le rosé est il en hausse ?

Il est intéressant de comprendre et de tenter de deviner les raisons de cette hausse et de l’attrait des consommateurs pour le rosé.

Tout d’abord la fréquentation touristique des grandes régions productrices de rosé semble être le facteur le plus important. Nous référençons parmi elles la Provence, la Loire, Le Languedoc Roussillon et la Corse.

De plus, si quelques années auparavant les grands amateurs de vin considérait le « vrai » vin comme étant inévitablement du rouge, le rosé arrive aujourd’hui à se faire une place avec des régions qui développent de plus en plus leurs cuvées de rosés.

Enfin, il faut reconnaitre que le rosé est très consommé au sein des jeunes consommateurs qui prennent d’avantage plaisir à déguster un verre de rosé en soirée ou à l’apéritif.  Cette couleur est plus à la portée du consommateur moyen de vin, dont le palais est moins expert, qu’un rouge plus fort.

Le rosé est également le vin préféré des consommateurs lorsque l’été arrive et que les températures poussent davantage à consommer rosé ou blanc que rouge.



Ces différents chiffres et explications poussent certaines études ou le CIVP (conseil interprofessionnel des Vins de Provence) a avancer que cette hausse de consommation a encore de belles années à venir.
 
 
Pas de commentaire. Soyez le premier à commenter cette actualité
Vous devez être connecté ou vous inscrire pour pouvoir participer aux commentaires.


L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.