AOC Côtes de Provence

Histoire

Aux XVIIème et XVIIIème siècles, « les friands vins de clérets de la Provence » furent très appréciés à la Cour de France, où leur notoriété bénéficia de la plume de Madame de Sévigné.
Le vignoble, déjà connu en 1848 sous le nom de Côtes de Provence, a du être reconstruit au début du XXème siècle après la crise phylloxérique. Grâce aux efforts de quelques pionniers, un nouveau pas est franchi en 1951 avec l’accession en VDQS « Côtes de Provence ».
L’aire géographique comprenait alors 42 communes. Elle sera agrandit par deux arrêtés, puis l’accession en AOC en 1977 portera le nombre de communes de l’aire géographique à 84.

Caractéristiques

- vins blancs : robe jaune pâle, brillante à reflets verts nez floral (fenouil, acacia, genêt) fruité (agrume, citron, pamplemousse) ou balsamique c(résine) bouche structurée et charpentée avec finale fraîche.
- vins rosés : robe palette large du rose pale au rose franc, orange clair, rose saumon, pivoine. nez la diversité est le reflet de la mosaïque des terroirs : fruité, floral (thym, aneth, tilleul), végétal (menthe, tabac), empyreumatique (pierre à fusil), balsamique (écorce de pin) bouche frais mais pas acerbe, fondu mais pas chaud, rond, souple et structuré mais pas astringent. Tout l’art consiste à trouver cet équilibre délicat.
- vins rouges : oeil pourpre à reflets violets nez notes fruités (fruits rouges) ou végétales (laurier, romarin, tabac) évoluant vers le fruit noir, des notes épicées (réglisse, canelle) ou animales (fourrure, venaison).

Sols

- concernant le Massif Cristallin des Maures : le vignoble est développé sur des sols peu évolué à sols bruns sur schistes , phyllades, grès, ou encore sur des sols d’éboulis ou sablo-alluviaux.
concernant la Dépression Permienne, le soubassement de grès rouges de l’époque primaire (permien) a donné naissance à des sols argilo-sableux de couleur rouge et lie de vin, auxquels s’ajoutent des sols colluviaux par apports des reliefs qui dominent de part et d’autre la dépression.

- dans la zone du Plateau Triasique et des collines jurassiques calcaires, on distingue : sur le secteur triasique, des sols sont développés sur les affleurements des formations dolomitiques ou marno-calcaires du Trias ; sur les collines jurassiques, le vignoble occupe les dépressions, sur sols rendziniformes, sols bruns calcaires ou sols calciques.

- dans le Bassin du Beausset, les affleurement du Crétacé dominent (marnes et grès), ainsi que les calcaires et marnes du jurassique.

Enfin, les sols du Haut Bassin de l’Arc sont développés sur les apports colluviaux et alluviaux provenant de l’altération et de l’érosion des reliefs calcaires jurassiques.

Climat

L’ensemble du secteur est soumis au climat méditerranéen provençal avec des températures moyennes annuelles homogènes : 14°C pour la partie nord, et 15°C pour la partie sud de l’aire.
Nous sommes par ailleurs sous un climat avec un rythme à quatre temps : deux saisons sèches (une brève en hiver, une très longue et accentuée en été), deux saisons pluvieuses, en Automne (pluies abondantes et brutales), et au Printemps.
Les précipitations sont en moyenne comprises entre 600 et 900 mm. L’ensoleillement est supérieur a 2 700 heures par an.
Enfin il faut noter que la Provence viticole est le pays des « méso-climats », induits à la fois par un relief très désordonné, mais également par l’influence maritime décroissante du sud au nord.
Il n’est pas rare ainsi de constater un écart de maturité de deux à trois semaines du sud au nord.

Cépages

Grenache, mourvèdre, cinsault, tibouren, syrah, cabernet sauvignon, carignan, barbaroux, calitor.

L'abus d'alcool est dangereux pour la santé. À consommer avec modération.
La consommation de boissons alcoolisés pendant la grossesse, même en faible quantité, peut avoir des conséquences graves sur la santé de l'enfant.